De Club Allauch Racing à RGKHandisport

1983, suite à un accident de la circulation, Jean-Claude FANTI se retrouve paraplégique. Le choc est dur mais Jean-Claude décide de ne pas « se laisser aller ».

Il décide un jour d’accompagner un groupe d’amis sur les pistes de karting à Manosque. C’est là qu’il fait la connaissance de Robert GRIT, gérant de la piste de Manosque. Ce dernier, voyant Jean Claude passionné et féru de mécanique « ronger son frein » en spectateur, lui propose de partager avec ses amis les joies du kart à bord d’un châssis spécialement aménagé par ses soins.

1988, premier kart monoplace à commande manuelle au volant. Il donne la possibilité à Jean Claude de se mesurer à ses amis sur son propre circuit. Jean Claude se prend au jeu. Ils se disputent la suprématie au volant. La rivalité s’instaure ainsi que l’esprit de compétition.

L’handicap est gommé grâce à cette accessibilité nouvelle.

Au fil du temps, l’amitié trouve sa place car Jean Claude « oublie son handicap » sur la piste. Devenant de plus en plus féru de mécanique et souhaitant faire partager sa passion à d’autres personnes handicapées, il décide, puisque demeurant à Allauch, de créer son propre club handisport auquel il donne un nom :

1990 « CLUB ALLAUCH RACING » il en devient président fondateur.

L’amitié avec Robert GRIT et le défi du pilotage le stimule, il a trouvé un objectif qui lui permet  « d’exister ».

Pourquoi ne pourrait-il pas aider les autres ? Plein de projets il veut aider ses semblables à se dépasser.

Son association compte 7 membres et un seul kart ! Ce n’est qu’un début, son objectif prioritaire :

« RENDRE LA CONDUITE ACCESSIBLE A TOUS QUEL QUE SOIT L’HANDICAP »

Il continue à prospecter, persévère et ne perd pas courage. Il fourmille de projets toujours avec son mentor « Robert GRIT ». Avec lui il crée le championnat national  « handi-kart », qui donne lieu à 10 courses par an de niveau national, 8 champions de France entre 1992 et 2000.

1996, décès de Robert GRIT. Jean Claude là encore fait face malgré la perte de son ami. Il décide de poursuivre les objectifs de l’association. Celle-ci, en hommage au défunt s’appellera :

ROBERT GRIT KARTING HANDISPORT

Il continue à se projeter dans le futur avec la pugnacité et l’hypermotivation qui l’anime d’autres handicapées viennent étoffer le bureau du RGKH. A l’unanimité ils décident d’élargir les objectifs de départ. De nouveaux karts biplaces et de nouveaux aménagements de conduite adaptés selon l’handicap vont être élaborés. Le nouveau leitmotiv sera :          C’est RGKH qui s’adapte à votre handicap.

Les non voyants                Les autistes                 Les I M C et troubles mentaux

Les paraplégiques              Les tétraplégiques

Au fur et à mesure il acquiert du matériel car il estime, que dorénavant, on ne parlera plus de compétition comme à ses débuts de karting, mais de « plaisir à piloter, à exister, à se dépasser », sur des engins sécurisés et spécialement aménagés.

1997, pour cela, il demande des subventions en présentant un projet. Ceci se concrétise par l’aménagement d’un circuit et d’un lieu d’accueil devenus accessibles aux fauteuils roulants, ceci grâce à un partenariat (Conseil Général et Conseil Régional). Il convie les centres d’handicapés et les licenciés d’handisport à venir tourner sur les pistes. Les divers centres d’handicapés découvrent de nouvelles sensations à proposer à leurs membres, le moral est bon, le karting est une façon de se ressourcer. Au volant de karts biplaces, le voyant et le non voyant partagent les plaisirs sans aucun risque. RGKH poursuit ses projets et développe un pôle apprentissage à la conduite sur circuit en terre.

2012, un incendit criminel détruit tout nos engins tout terrain nous obligeant à arreter cette activité.

2013, RGKH compte 288 adhérents (85% handicapés) dont 22 bénévoles indispensables au fonctionnement de l’association. Elle est à la tête d’un parc de 13 engins :

  • 5 karts monoplaces aménagés de commandes spéciales avec accélérateur et frein au volant.
  • 7 karts biplaces dont 2 karts école avec double système du côté passager (type auto-école)
  • 1 kart à commande « joystick »

RGKH a signé avec la vilLe de MARTIGUES une convention pour l'utilisationdu circuit de l'Oratoire. Pour être opérationnel il nous reste à faire construire un batiment pour le stokage et la maintenance des engins. Le dossier est en bonne voie (voir PROJET MARTIGUES).

2014 Notre installation sur le circuit de l’Oratoire à Martigues est opérationnelle, merci à tous les bénévoles, qui ont construit cet hangar, ils ont beaucoup donné afin que RGKH puisse poursuivre son but : rendre la conduite accessible à tout handicap.

 (Sur l’onglet projet Martigues vous pourrez suivre la progression des travaux concernant la construction du hangar).

 Et voilà le 11 juin 2014, notre première journée karting adapté, avec la réception du foyer ‘JACQUEMUS’ de Châteauneuf les Martigues,  une nouvelle aventure commence grâce à Mairie de MARTIGUES à qui nous tenons à  faire part de tous nos remerciements.

Le Président Jean Claude FANTI et son équipe

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

SimpleSite.com
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.10 | 15:10

oui bien sur ! la date de reprise est prevue le 6mars2018 !

...
29.10 | 08:44

Bonjour, envisagez-vous de reconduire des sessions pour l'année 2018 ? Je suis intéressée pour emmener des résidents d'un foyer de vie. Cordialement

...
17.09 | 16:04

Bonjour,
Trops de journées kart annulées, je suis un handi privé de la seule activité que je puisses faire,é qui me procure une grande joie, ne me l'enlevez pas

...
01.08 | 09:13

Je suis ravie, qu'enfin, vous ayez la possibilité d'ouvrir à nouveau votre circuit et procurer ainsi, la joie de faire du karting, accompagné par des bénévoles.

...
Vous aimez cette page